Éditions JFD

Affaires et comptabilité 3.0

Auteur : Micheline Renault

ISBN : 978-2-923710-78-5

Copyright : 2016

Nombre de pages : 333

Pour toutes questions ou commentaires concernant le produit, veuillez nous contacter.

Prix : 64.95 $ CAD

Aussi disponible en livre numérique
Apple iBooks  Coozook  Google play  Kobo  

Description

Économie de partage, nouveaux modèles de consommation axés sur l’utilisation plutôt que sur la propriété, financement participatif, etc., les entreprises, les clients et les investisseurs s’expriment plus que jamais en termes comptables et financiers. De fait, le langage comptable est maintenant au cœur de la relation entre ces trois parties et constitue leur langage commun. Il sert à formuler les attentes de chacun : un produit répondant aux besoins du client et au prix qu’il souhaite payer, des liquidités et du temps pour les entrepreneurs et un rendement valorisant pour les investisseurs. Nous assistons également au renversement des rôles traditionnels : avec les plateformes de financement participatif, ce sont maintenant les clients qui financent la conception et l’élaboration des produits ou des services qu’ils désirent. Et rien n’est acquis, il n’y a plus de modèle unique. Ainsi au moment où certaines entreprises ajoutent aux boutiques en ligne des boutiques ayant pignon sur rue, d’autres entreprises font le chemin inverse. Mais pour réussir, il faut savoir compter. Et décider.

Les relations entre les entreprises et les investisseurs sont également marquées par une nouvelle complicité, qui va au-delà de l’argent pour inclure le savoir et les réseaux. Las des soubresauts des marchés boursiers et animés par un désir de travailler directement avec les entrepreneurs, les investisseurs privés s’ajoutent aux investisseurs institutionnels en établissant des contrats de fonctionnement et de rémunération de gré à gré. Redevances, royautés, pourcentage cédé de la valeur de l’entreprise, etc., ici aussi, il faut savoir compter. Et décider.

Finalement, en cette ère où le monde entier constitue un espace d’affaires, quoi de plus extraordinaire que de constater que, malgré la diversité des langues et des expertises, la comptabilité est un langage universel qui rallie rapidement tous les partenaires autour d’un projet commun.

À qui s’adresse Affaires et Comptabilité 3.0?

  • Aux entrepreneurs qui désirent se familiariser avec les chiffres, qui veulent découvrir comment la connaissance de leurs coûts et de ceux de leurs concurrents sont des indicateurs puissants de nouvelles occasions d’affaires et qui veulent travailler de façon plus éclairée avec les investisseurs.
  • Aux entrepreneurs sociaux qui désirent produire plus de « non chiffres » en connaissant mieux leurs chiffres.
  • Aux gestionnaires-entrepreneurs d’entreprises de toute taille qui apprennent « à la dure » que le passage aux affaires 3.0 élimine toutes les certitudes et les entraîne sur des sables mouvants.
  • Aux investisseurs qui doivent innover dans leur évaluation du risque, dans la monétarisation de leur rendement ainsi que dans les différentes formes de contribution utiles au succès de l’entreprise.
  • Aux experts-comptables qui ont le goût des affaires et qui désirent jouer un rôle clé dans les équipes entrepreneuriales.
  • Aux étudiants en comptabilité et en finance qui découvriront l’utilité de leurs nouvelles connaissances et l’intérêt de s’impliquer activement dans la modélisation et l’opérationnalisation de contrats qui expriment bien la complicité entre les clients, les investisseurs et l’entreprise ainsi que les attentes de chacun des parties.
  • Aux conseillers juridiques qui utilisent le langage comptable dans la rédaction des contrats d’affaires.

Table des matières


Auteur

Micheline Renault

Micheline Renault, D. Sc., MBA, CPA auditeur, CA, est professeure titulaire au département des sciences comptables de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (ESG UQAM) et professeure associée à la TÉLUQ. Elle enseigne dans le programme MBA pour cadres et est responsable de la spécialisation en finance du programme DESS en pratique comptable (CPA). Elle travaille également à l’international. S’intéressant aux nouvelles technologies de formation, elle a produit un cours en ligne jumelant comptabilité et décisions financières. Elle est membre du conseil d’administration du Centre d’entrepreneuriat de l’ESG UQAM et collabore avec l’École supérieure de mode du même établissement. Avant de se joindre à l’UQAM, elle a été auditeur, spécialiste en financement d’entreprise et commerçante franchisée. Elle a été formatrice à l’Ordre des CPA du Québec, au Centre de perfectionnement de l’ESG UQAM ainsi que dans plusieurs regroupements entrepreneuriaux et professionnels. Passionnée de musique, elle a été membre du conseil d’administration de l’Orchestre symphonique des jeunes de Montréal (OSJM) et de la compagnie lyrique Opéra Piccola. En 2007, elle a été finaliste du prix « Prix Femmes de mérite – Éducation » de la Fondation Y des femmes de Montréal et a été corécipiendaire du prix « Implication dans l’Association » de l’Association des femmes en finance du Québec (AFFQ).