Étude patrimoniale du campus de l’UQAM : Pavillons Judith-Jasmin et Hubert-Aquin

Auteur(s) :Docomomo Québec

ISBN :9782897990657

Copyright :2019

Nombre de pages :185

Langue :Français

32,95$

À première vue, pour les usagers familiers de longue date des lieux, le campus initial de l’UQAM a peu changé au cours du temps. L’ensemble de briques brunes qui intègre le clocher et le transept sud de l’ancienne église Saint-Jacques et entoure la chapelle Notre-Dame-de-Lourdes, est articulé autour de deux espaces publics, l’un intérieur, au nord de la rue Sainte-Catherine, et l’autre extérieur, au sud, et il est irrigué par un réseau piétonnier qui le traverse à partir de la mezzanine de la station de métro Berri-UQAM. Au cœur du pavillon Judith-Jasmin, s’élève sur plusieurs étages un atrium, l’agora, tandis que le pavillon Hubert-Aquin entoure une cour arborée. Mais qui se rappelle que le campus devait intégrer des commerces? Qui fait le lien entre la mission initiale de l’UQAM, une université voulue populaire, critique et ouverte sur le milieu, et l’architecture? Sa particularité la plus manifeste est son implantation au centre-ville, à la différence des campus aménagés antérieurement à Montréal. De plus, la stratification du bâti n’est pas étrangère à la double structure, non facultaire, de la nouvelle université. Néanmoins cette adhésion de l’architecture au projet institutionnel de l’UQAM n’est plus lisible pour grand monde. De plus, si l’ambiance générale subsiste, l’organisation et la vocation des espaces ont subi de nombreuses modifications. L’UQAM célèbre ses 50 ans en 2019. Or, le campus hérité des années 1970 demande à être actualisé pour répondre aux pédagogies et aux comportements transformés par les nouvelles technologies de l’information. De plus, comme ses pavillons nécessitent des réfactions majeures, il est nécessaire de s’interroger sur ce qu’il est souhaitable de conserver des dispositions d’origine. Le but de la présente étude est d’établir la valeur patrimoniale du campus initial de l’UQAM sur la base de la littérature et de recherches en archives afin de cerner le projet institutionnel initial et sa traduction urbaine et architecturale, de les situer au sein des mouvements qui, au tournant des années 1960, bouleversaient la société, ainsi que de préciser le lien avec la tradition culturelle et architecturale attachée aux campus universitaires.

Docomomo Québec

Docomomo Québec

L'équipe de rédaction est formée de trois membres de  Docomomo Québec, proches du diplôme d’études supérieures en architecture moderne et patrimoine de l’École de design de l’UQAM, visant à faire connaître et à faire apprécier l’architecture moderne et, par la même, à favoriser sa sauvegarde. Journaliste d’expérience, Marc Doré, tout comme la muséologue Soraya Bassil sont diplômés du DESS, France Vanlaethem, aujourd’hui professeure émérite, en fut la première directrice. 

Publication(s) de cet auteur

Livraison rapide en moins de 3 jours ouvrables

Transactions sécurisées

Service client après achat